• Récits du Vieux royaume, tome 3 : Le sentiment du Fer - Jean-Philippe Jaworski

    Récits du Vieux royaume, tome 3 : Le sentiment du fer - Jean-Philippe Jaworski

     

    « J'ai quand même un ragot à vous servir, et du lourd ! Figurez-vous que ce n'est point avec moi que les elfes ont commencé à grenouiller dans les affaires de l'État. Bien loin de là ! Il y a deux bons siècles, déjà, au moment de l'Émancipation de Ciudalia, ils nous ont joué un tour à leur façon. Et les marles en tâtent tellement pour la barabille que l'un d'entre eux, sans même pointer son joli minois dans notre belle cité, nous a tous jetés dans une sacrée flanche ! Jugez-en par vous-même. »

    Après avoir dévoré Janua Vera et Gagner la guerre, je ne pouvais pas passer à côté de la publication du troisième tome des Récits du vieux Royaume.

    Avant tout, un point de mise en page : le livre étant un recueil de nouvelles, j'ai cherché une table des matières, mais je n'en ai trouvée aucune. C'est une déception pour moi de ne pas connaître à l'avance les titres des nouvelles ni leur numéro de page. Je trouve que ça manque vraiment, d'autant que ça ne demande pas beaucoup de travail pour un livre aussi court (206 pages) et que ce serait un plus vraiment appréciable.

    Une fois ce bémol précisé, passant aux nouvelles proprement dites.

    Le sentiment du Fer

    La nouvelle qui ouvre ce recueil et lui donne son titre se déroule dans la radieuse cité de Ciudalia, alors que celle-ci se bat contre la Léomance pour gagner son indépendance. Mais ce n'est qu'une toile de fond, un décor pour une autre histoire : un membre de la guilde des Chuchoteurs a été embauché pour voler quelque chose dans la demeure du sénateur Rapazzoni, et nous l'observons remplir son contrat. Un texte plein de gouaille et d'humour noir, dans la veine des aventures de Benvenutto.

    L'elfe et les égorgeurs

    Alors que la guerre civile ravage la Léomance, l'elfe Annoeth (que l'on retrouve dans Gagner la guerre) parcourt les terres dévastées par les armées et cherche un abri pour la nuit auprès d'une bande de soudards restés à l'arrière dans un château fortifié tout juste pris d'assaut et ses occupants massacrés. S'engage alors un jeu pervers entre les prédateurs affichés et leur proie toute désignée, qui se déroule plus sur le terrain de la ruse que de la force pure.

    Profanation

    La guerre offre des occasions d'emploi et d'enrichissement à un grand nombre de personnes, et cette nouvelle nous présente un chiffonnier œuvrant sur les champs de bataille accusé par les prêtres du Desséché de détrousser les cadavres. L'accusé cherche à prouver son innocence, et essaye de s'attirer les bonnes grâces des redoutables prêtres en leur livrant une information ignoble et capitale, y compris pour sa propre survie.

    Désolation

    Cette nouvelle s'éloigne des terres de Léomance pour s'enfoncer dans les montagnes où vivent les nains, mais la guerre guette aussi en ces lieux, et une petite troupe entreprend un voyage dangereux à travers une vallée dévastée par un dragon bien des siècles auparavant pour venir en aide à une cité apparemment assiégée. Mais les ennuis se profilent rapidement à l'horizon, et les tensions sont vives entre les nains et leurs esclaves gnomes.

    La troisième hypostase

    Toujours la guerre, mais on voit cette fois-ci ses conséquences sur une humaine réfugiée parmi les elfes, et qui est la cible de l'ire des archontes du Desséché. Elle se prépare alors à un combat magique pour sa survie C'est certainement la nouvelle que j'ai le moins aimé, même si elle a son importance pour comprendre certains évènements de Gagner la guerre.

    Toutes ces nouvelles se déroulent donc pendant la guerre civile qui mit fin au royaume de Léomance, tout en renvoyant aux autres œuvres de Jaworski ayant trait Vieux Royaume. J'ai d'ailleurs à plusieurs reprises consulté la chronologie intégrée à mon édition de Janua Vera afin de replacer les évènements dans leur contexte, et de pouvoir juger à chaque fois de leur importance relative dans le cours de l'Histoire du Vieux Royaume.

    Pour ce qui est des textes eux-mêmes, j'ai pris beaucoup de plaisir à leur lecture, et je me suis amusée de l'art qu'à Jaworski pour dévier totalement de ce qui semblait être le propos initial de son récit pour offrir une fin en total décalage, mais qui pourtant le conclut parfaitement.

    Enfin, tout ce que j'ai à dire, c'est que j'ai hâte d'en apprendre plus sur l'histoire du Vieux Royaume, aussi bien en ce qui concerne son passé que sur les objectifs de Ducatore et Sassanos.

    « Testament, tome 1 : L'héritière - Jeanne-A DebatsLes légions dangereuses - Fabien Clavel »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 5 Juillet 2015 à 14:59

    J'aime aussi pouvoir m'appuyer sur une table des matières pendant ma lecture, mais fort heureusement cela ne t'a pas empêché d'apprécier ce recueil de nouvelles ! Je le garde donc en mémoire pour une future incursion dans le monde de Jaworski... mais seulement après les 2 précédents tomes ;) Merci smile

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Dimanche 5 Juillet 2015 à 15:10

    C'est rai qu'il y a déjà beaucoup à faire avec le Vieux Royaume ^^ Et je t'en prie wink2

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :